Récupération et recyclage des ferrailles

 

Achat ferraille et métaux non ferreux

 

Sur ses différents sites, ROMI achète les ferrailles et les métaux non ferreux des particuliers.

Il collecte également les ferrailles des déchets de chantiers et d’entreprises.

L’ensemble de ces déchets de métaux est traité avant d’être expédié vers des filières de valorisation de cette matière première de seconde génération.

 

Voitures, produits électroménagers, les ferrailles sont omniprésentes dans notre vie quotidienne.
Le gisement qui arrive sur site est très hétérogène.

On y trouve des chutes de production, des ferrailles de collectes issues des déchetteries, des vieux matériels : camions, voitures ou matériels agricoles, des ferrailles de démolition issues de bâtiments, d’usines ou encore de rails.

Entrons dans le cycle de recyclage de la ferraille.

Après le contrôle de la qualité du gisement, il convient de le trier selon sa nature et ses destinations industrielles, car tel qu’il est récupéré il ne serait pas utilisable.
Pour les pièces de ferraille très dense le chalumeau est à l’œuvre sur le chantier.
Autre traitement existant : le cisaillage. Il permet de densifier et conditionner les ferrailles.
Le broyage s’opère en particulier sur les voitures et les produits électroménagers. Cette opération permet de séparer les différents matériaux. En sortie de broyage on obtient une matière première d’une grande pureté.

Les ferrailles préparées sont ensuite expédiées vers des aciéries ou des fonderies.
Les matières premières issues du recyclage sont utilisées pour fabriquer des u profilés, des tubes, des poutrelles, et des ronds à béton.

Le recyclage des ferrailles assure la moitié des approvisionnements de l’industrie sidérurgique. Tous les aciers de construction sont fabriqués à partir de matière première recyclée.